Carnaval de Dunkerque – vol.1

00.00
CARNAVAL DE DUNKERQUE - INSTRUMENTAL​
  • CARNAVAL DE DUNKERQUE - INSTRUMENTAL​
  • AH LÉON, AH LOUISE​
  • LES COMMÈRES D'LA RUE D'ST GILLES / MA BELLE MÈRE / LA MUSIQUE À PAPA / WICHE WICHE WICHE / T'AS PAS VOULU CHATOUILLER MON LEZARD​
  • REUZELIED / RAYMONDE​
  • LA VISSCHERBENDE​
  • CARNAVAL DE DUNKERQUE - INSTRUMENTAL 2​
  • HYMNE À CÔ-PINARD​
  • LES MACARONIS / DONNE UN ZÔ / MANOOT'CHE​

Chansons

1.
Carnaval de Dunkerque - Instrumental

1:21

2.
Ah Léon, Ah Louise

5:54

3.
Les commères d'la rue d'St gilles / Ma belle mère / La musique à papa / Wiche Wiche Wiche / T'as pas voulu chatouiller mon lezard
4:44
4.
Reuzelied / Raymonde
2:35
5.
La Visscherbende
2:51
6.
Carnaval de Dunkerque - Instrumental 2
1:22
7.
Hymne à CÔ-PINARD
3:02
8.
Les Macaronis / Donne un zô /
Manoot'che
1:32

DISPONIBLE SUR :

Partager via :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur email

À propos de l'album

Artiste : Le carnaval Dunkerquois

Date de sortie d’origine : 19 janvier 2012

Date de sortie: 19 janvier 2012

Label: Aprad

Copyright: ℗ Aprad © Babaorum Production

Durée totale: 23:21

Genres: Variété française

Paroles :

Mets ton p’tit cul sur la glace, 
Mets ton p’tit cul sur la glace, 
Ton p’tit cul, ton p’tit cul, 
Ton p’tit cul tout nu !

 

Marie, Marie, Marie je t’aime c’est pour la vie,
Et quand on s’aime, y’a pas d’problème,
Mais ton doigt dans l’trou d’mon cul Ça sent la rose,
Allons y allons y tout simplement.

Ah ah ah ah Léon il a dans son kanneçon un joli saucisson,
Ah ah ah ah Louise elle a dans sa chemise une jolie boîte à prise.

On dit qu’Dunkerque est mort, mironton, mironton, mirontaine,
On dit qu’Dunkerque est mort, est mort et enterré, mais c’est pas vrai.

Ah il fallait pas, il fallait pas qu’il aille, ah il fallait pas il fallait pas y aller,
Ah il fallait pas, il fallait pas qu’il aille, ah il fallait pas il fallait pas y aller !

Cent sous d’beultekaze un cannt’che d’pain et un oignon,
Et on fait réveillon, et on fait réveillon,
Deux sous d’beultekaze un cannt’che d’pain,
Et un oignon et on fait réveillon !

Toutes les femmes y putent, et les hommes y sentent bon,
Toutes les femmes y putent, et les hommes y sentent bon !

L’amour c’est comm’ de la salade, ça rend les gens bien malades,
L’amour c’est un plaisir quand on sait s’en servir,
L’amour c’est si bon, c’est si tendre, c’est s’lon la façon de s’y prendre,
Ca fait parfois sourire mais ça fait pas mourir.

Aïe, aïe, aïe, mon port’monnaie, Il a les reins cassés,
Et on n’peut plus l’raccomoder.

Mets ta main sû l’sac,
Mets ta main sû l’sac à pain,
Tu verras ça fait du bien,
Mets ta main sû l’sac,
Mets ta main sû l’saucisson,
Tu verras comme il est bon.

Ben qu’est ça dit…

Rosalie,
t’as pissé dans ton lit,
tu n’es pas honteuse, pisseuse, pisseuse,
Rosalie,
t’as pissé dans ton lit,
tu n’es pas honteuse, pisseuse, piss’au lit.

Cornu, cornu mon père,
Cornue, cornue ma mère,
Si mon père est cornu,
C’est qu’ma mère l’a voulu,
Cornue, cornue ma mère.
Cornu, cornu mon père,
Si ma mère est cornue,
C’est qu’mon père l’a voulu

N’achètes plus d’allumettes, un p’tit briquet c’est bin plus chouette,
La flamme c’est d’la réclame, une p’tite pression sur le bouton.

Où irons-nous le mercredi des cendres ?
À Rosendaël ou bien chez Fricoto !
Au rendez-vous, c’est là qu’on se rassemble,
Pour boire un coup et manger un morceau, oh oh oh


Chantons tous ensemble ce joyeux signal,
Ce qui nous rassemble pour le Carnaval,
Vive les enfants de Jean Bart, ce sont de fameux gaillards,
Pour les fêtes et pour les bals du Carnaval !
Vive les enfants de Jean Bart, ce sont de fameux gaillards,
Pour les fêtes et pour les bals du Carnaval !

Toutes les commères d’la rue d’Saint Gilles,
ça c’est des gens qui s’font pas d’bile,
al’ sont toujours en train d’blaguer, en train d’blaguer,
Assises sur l’banc des accusés, des accusés !

L’débit d’tabac c’est la cantine, pour les commères d’la rue d’Saint Gilles,
Elles sortent toujours leur tabatière, leur tabatière,
Et voilà l’histoire des commères !

Pendant que les hommes sont partis à l’ouvrage,
elles passent leur temps à moudre du café,
Pendant que les hommes sont partis à l’ouvrage,
Les femmes s’amusent à moudre du café.

C’est la première fois, c’est la dernière fois,
Plus jamais, plus jamais, elle aura ça d’moi,
C’est la première fois, c’est la dernière fois,
Plus jamais, plus jamais, elle aura ça d’moi.

Oh la la, les femmes elles font la noce,
Oh la c’est tout’ une bande de rosses…
Oh la la, les femmes elles font la noce,
Les hommes à la maison pour soigner les enfants.

La musique à papa (eh oh), la musique à papa (eh oh),
la musique à papa fait plaisir à maman !
La musique à papa (eh oh), la musique à papa (eh oh),
la musique à papa fait plaisir à maman !

Et elle aime bien son père, et elle aime bien sa mère,
Elle aime bien son cousin et son cousin germain,
Et elle aime bien son père, et elle aime bien sa mère,
Mais c’lui qu’elle préfère c’est sont p’tit frère. 

Wiche, wiche, wiche, wiche, viens jouer avec mon wiche,
Cinq minutes c’est pas longtemps et puis mon wiche, mon wiche i s’ra content.

Elle n’a jamais jamais connu l’amour,
Elle sait même pas c’que c’est qu’un pichelour.

Wiche, wiche, wiche, wiche, viens jouer avec mon wiche,
Cinq minutes c’est pas longtemps et puis mon wiche, mon wiche i s’ra content.

Ma belle mère elle a fait voir son cul,
Sacré nom de dieu qu’il était large,
Ma belle mère elle a fait voir son cul,
Sacré nom de dieu qu’il était large, son cul !

T’as pas voulu chatouiller mon lézard,
T’auras pas minette, t’auras pas minette.
T’as pas voulu chatouiller mon lézard,
T’auras pas minette, t’auras pas minette ce soir.

Als de groote klokke luyd, de klokke luyd,
De Reuze komt uyt,
Keere u e’s om, de Reuze, de Reuze,
Keere u e’s om Reuze kom,
Moeder onsteeckt’t beeste bier, ‘t beeste bier,
De reuze is hier,
Keere u e’s om, de Reuze, de Reuze
Keere u e’s om Reuze kom
Als den boer, zyn poeper opstak, zyn bellege kloenk
Zyn Zakje sproeng
Keere u e’s om, de Reuze, de Reuze
Keere u e’s om Reuze kom

Raymonde elle a un gros derrière,
Elle a aussi un sacré d’vant,
Tout l’monde i’ dit que c’est la bière,
Qu’elle était pas comme ça avant,
Dans l’temps c’était pas une belle fire,
On disait: « Tiens ! Bah v’là Raymonde »,
Asteur, avec c’quelle schnike c’est pire,
On dit: « Tiens v’là la grosse Raymonde »

Un coup qu’elle était criminelle, elle a été rouler son corps ;
Et c’était pas une n’tite gamelle, tout l’monde croyait qu’elle était mort.
On l’a porté à l’hôpital, y’avit Cô-Pinard en pompier,
Lui i’rev’nait du carnaval, il était encore installé.

Sû’Dunkerque, on fait la Visschersbende
En souv’nir des pêcheurs en Islande
Ribouldingue, teutres et bonnes pintes de bière
Potcheroll’ à rouler sa gamelle par terre.
Berguenaere fixé en haut d’un stok’che
Qui chôle toute l’année dans l’nouckt’che d’un kot’che
Clèt’che en flèpes causes d’avoir fait trop d’beurt’ches
Mule en spript’chepap qui fiche la trouille aux creut’ches
Dans la bande, du pénelècre au ript’che-rapt’che
I’ sont cleut’se, tous ensemble i’ font mât’che
I’ saquent n’dans, derrière, devant
l’chantent les mêmes chansons
Au premier rang, i’faut avoir un rud’peute
Pou’ret’nir tous ceux qui poussent à leur preute
La musique en ciré, bât’che rayé
Cô-Schlock d’vant en grenadier
Les chasses-nèches pour les protéger
Et empêcher les masques d’avancer
Y’a Jean-Bart en haut d’son zelt’che
Astiqué au brillant belge
Et just’ un m’tit peu plus bas
La famille à Reuze-Papa
Le klokespel de la tour
I’ joue pou’ les masquelours
Et sû’ le kiosque y’a un krampeut’
Qui roun’que pou’ les lapeteutes
Et, d’la mairie ; une bande de picheleules
Balance des klippers pou’faire un smeule
Y’a du leut’che, la bringue dans les chapelles
Et y’en a même qui s’amusent à cat’chespèle
L’figueman derrière son mulebat’che
Son deckeneuse, son zwektche, son platche
Au bal, un nècheprout’catelame
Sort du Kursaal faire une fusée dans la traille
Dans la bande, du pénelècre au ript’che-rapt’che
I’ sont cleut’se, tous ensemble i’ font mât’che
I’ saquent n’dans, derrière, devant
l’chantent les mêmes chansons
Sû’Dunkerque, pour faire la Visschersbende
En souv’nir des pêcheurs en Islande
I’faut pas être kloppe des pieds
Faut savoir driver et schnicker
Et surtout avoir la santé
Ou à ta chute t’as qu’à rester !

Salut à Co Pinard, salut à ta mémoire,
Là-haut, tout près d’Jean Bart, c’est ta gloire,
Tant d’années à nous guider, tant de masques à aimer,
A c’t’heur’ nous voilà tous en pleurs.

Ah c’qu’ils sont bons quand ils sont cuits les macaronis,
Les macaronis, les macaronis,
Ah c’qu’ils sont bons quand ils sont cuits les macaronis,
Les macaronis quand ils sont cuits,

Ah c’qu’il est beau quand t’es au lit ton macaroni,
Ton macaroni, ton macaroni,
Ah c’qu’il est beau quand t’es au lit ton macaroni,
Ton macaroni, quand t’es au lit.

Donne un zô à ton oncle cô qui r’vient d’Islande,
De son wame t’auras un morceau s’il est bien tendre.
Donne un zô à ton oncle cô qui r’vient d’Islande,
De son wame t’auras un morceau s’il est bien tendre.

As-tu connu ma noot’che, ça c’est un beau p’tit coôtche,
Elle a cassé sa jambe de bois sur l’peristyle de Saint-Eloi.

00.00
CARNAVAL DE DUNKERQUE - INSTRUMENTAL​
  • CARNAVAL DE DUNKERQUE - INSTRUMENTAL​
  • AH LÉON, AH LOUISE​
  • LES COMMÈRES D'LA RUE D'ST GILLES / MA BELLE MÈRE / LA MUSIQUE À PAPA / WICHE WICHE WICHE / T'AS PAS VOULU CHATOUILLER MON LEZARD​
  • REUZELIED / RAYMONDE​
  • LA VISSCHERBENDE​
  • CARNAVAL DE DUNKERQUE - INSTRUMENTAL 2​
  • HYMNE À CÔ-PINARD​
  • LES MACARONIS / DONNE UN ZÔ / MANOOT'CHE​

À propos de l'album

Artiste : Le carnaval Dunkerquois

Date de sortie d’origine : 19 janvier 2012

Date de sortie: 19 janvier 2012

Label: Aprad

Copyright: ℗ Aprad © Babaorum Production

Durée totale: 23:21

Genres: Variété française

Chansons & Paroles

1.
Carnaval de Dunkerque - Instrumental

1:21

2.
Ah Léon, Ah Louise

5:54

Mets ton p’tit cul sur la glace, 
Mets ton p’tit cul sur la glace, 
Ton p’tit cul, ton p’tit cul, 
Ton p’tit cul tout nu !

 

Marie, Marie, Marie je t’aime c’est pour la vie,
Et quand on s’aime, y’a pas d’problème,
Mais ton doigt dans l’trou d’mon cul Ça sent la rose,
Allons y allons y tout simplement.

Ah ah ah ah Léon il a dans son kanneçon un joli saucisson,
Ah ah ah ah Louise elle a dans sa chemise une jolie boîte à prise.

On dit qu’Dunkerque est mort, mironton, mironton, mirontaine,
On dit qu’Dunkerque est mort, est mort et enterré, mais c’est pas vrai.

Ah il fallait pas, il fallait pas qu’il aille, ah il fallait pas il fallait pas y aller,
Ah il fallait pas, il fallait pas qu’il aille, ah il fallait pas il fallait pas y aller !

Cent sous d’beultekaze un cannt’che d’pain et un oignon,
Et on fait réveillon, et on fait réveillon,
Deux sous d’beultekaze un cannt’che d’pain,
Et un oignon et on fait réveillon !

Toutes les femmes y putent, et les hommes y sentent bon,
Toutes les femmes y putent, et les hommes y sentent bon !

L’amour c’est comm’ de la salade, ça rend les gens bien malades,
L’amour c’est un plaisir quand on sait s’en servir,
L’amour c’est si bon, c’est si tendre, c’est s’lon la façon de s’y prendre,
Ca fait parfois sourire mais ça fait pas mourir.

Aïe, aïe, aïe, mon port’monnaie, Il a les reins cassés,
Et on n’peut plus l’raccomoder.

Mets ta main sû l’sac,
Mets ta main sû l’sac à pain,
Tu verras ça fait du bien,
Mets ta main sû l’sac,
Mets ta main sû l’saucisson,
Tu verras comme il est bon.

Ben qu’est ça dit…

Rosalie,
t’as pissé dans ton lit,
tu n’es pas honteuse, pisseuse, pisseuse,
Rosalie,
t’as pissé dans ton lit,
tu n’es pas honteuse, pisseuse, piss’au lit.

Cornu, cornu mon père,
Cornue, cornue ma mère,
Si mon père est cornu,
C’est qu’ma mère l’a voulu,
Cornue, cornue ma mère.
Cornu, cornu mon père,
Si ma mère est cornue,
C’est qu’mon père l’a voulu

N’achètes plus d’allumettes, un p’tit briquet c’est bin plus chouette,
La flamme c’est d’la réclame, une p’tite pression sur le bouton.

Où irons-nous le mercredi des cendres ?
À Rosendaël ou bien chez Fricoto !
Au rendez-vous, c’est là qu’on se rassemble,
Pour boire un coup et manger un morceau, oh oh oh


Chantons tous ensemble ce joyeux signal,
Ce qui nous rassemble pour le Carnaval,
Vive les enfants de Jean Bart, ce sont de fameux gaillards,
Pour les fêtes et pour les bals du Carnaval !
Vive les enfants de Jean Bart, ce sont de fameux gaillards,
Pour les fêtes et pour les bals du Carnaval !

3.
Les commères d'la rue d'St gilles / Ma belle mère / La musique à papa / Wiche Wiche Wiche / T'as pas voulu chatouiller mon lezard
4:44

Toutes les commères d’la rue d’Saint Gilles,
ça c’est des gens qui s’font pas d’bile,
al’ sont toujours en train d’blaguer, en train d’blaguer,
Assises sur l’banc des accusés, des accusés !

L’débit d’tabac c’est la cantine, pour les commères d’la rue d’Saint Gilles,
Elles sortent toujours leur tabatière, leur tabatière,
Et voilà l’histoire des commères !

Pendant que les hommes sont partis à l’ouvrage,
elles passent leur temps à moudre du café,
Pendant que les hommes sont partis à l’ouvrage,
Les femmes s’amusent à moudre du café.

C’est la première fois, c’est la dernière fois,
Plus jamais, plus jamais, elle aura ça d’moi,
C’est la première fois, c’est la dernière fois,
Plus jamais, plus jamais, elle aura ça d’moi.

Oh la la, les femmes elles font la noce,
Oh la c’est tout’ une bande de rosses…
Oh la la, les femmes elles font la noce,
Les hommes à la maison pour soigner les enfants.

La musique à papa (eh oh), la musique à papa (eh oh),
la musique à papa fait plaisir à maman !
La musique à papa (eh oh), la musique à papa (eh oh),
la musique à papa fait plaisir à maman !

Et elle aime bien son père, et elle aime bien sa mère,
Elle aime bien son cousin et son cousin germain,
Et elle aime bien son père, et elle aime bien sa mère,
Mais c’lui qu’elle préfère c’est sont p’tit frère. 

Wiche, wiche, wiche, wiche, viens jouer avec mon wiche,
Cinq minutes c’est pas longtemps et puis mon wiche, mon wiche i s’ra content.

Elle n’a jamais jamais connu l’amour,
Elle sait même pas c’que c’est qu’un pichelour.

Wiche, wiche, wiche, wiche, viens jouer avec mon wiche,
Cinq minutes c’est pas longtemps et puis mon wiche, mon wiche i s’ra content.

Ma belle mère elle a fait voir son cul,
Sacré nom de dieu qu’il était large,
Ma belle mère elle a fait voir son cul,
Sacré nom de dieu qu’il était large, son cul !

T’as pas voulu chatouiller mon lézard,
T’auras pas minette, t’auras pas minette.
T’as pas voulu chatouiller mon lézard,
T’auras pas minette, t’auras pas minette ce soir.

4.
Reuzelied / Raymonde
2:35

Als de groote klokke luyd, de klokke luyd,
De Reuze komt uyt,
Keere u e’s om, de Reuze, de Reuze,
Keere u e’s om Reuze kom,
Moeder onsteeckt’t beeste bier, ‘t beeste bier,
De reuze is hier,
Keere u e’s om, de Reuze, de Reuze
Keere u e’s om Reuze kom
Als den boer, zyn poeper opstak, zyn bellege kloenk
Zyn Zakje sproeng
Keere u e’s om, de Reuze, de Reuze
Keere u e’s om Reuze kom

Raymonde elle a un gros derrière,
Elle a aussi un sacré d’vant,
Tout l’monde i’ dit que c’est la bière,
Qu’elle était pas comme ça avant,
Dans l’temps c’était pas une belle fire,
On disait: « Tiens ! Bah v’là Raymonde »,
Asteur, avec c’quelle schnike c’est pire,
On dit: « Tiens v’là la grosse Raymonde »

Un coup qu’elle était criminelle, elle a été rouler son corps ;
Et c’était pas une n’tite gamelle, tout l’monde croyait qu’elle était mort.
On l’a porté à l’hôpital, y’avit Cô-Pinard en pompier,
Lui i’rev’nait du carnaval, il était encore installé.

5.
La Visscherbende
2:51

Sû’Dunkerque, on fait la Visschersbende
En souv’nir des pêcheurs en Islande
Ribouldingue, teutres et bonnes pintes de bière
Potcheroll’ à rouler sa gamelle par terre.
Berguenaere fixé en haut d’un stok’che
Qui chôle toute l’année dans l’nouckt’che d’un kot’che
Clèt’che en flèpes causes d’avoir fait trop d’beurt’ches
Mule en spript’chepap qui fiche la trouille aux creut’ches
Dans la bande, du pénelècre au ript’che-rapt’che
I’ sont cleut’se, tous ensemble i’ font mât’che
I’ saquent n’dans, derrière, devant
l’chantent les mêmes chansons
Au premier rang, i’faut avoir un rud’peute
Pou’ret’nir tous ceux qui poussent à leur preute
La musique en ciré, bât’che rayé
Cô-Schlock d’vant en grenadier
Les chasses-nèches pour les protéger
Et empêcher les masques d’avancer
Y’a Jean-Bart en haut d’son zelt’che
Astiqué au brillant belge
Et just’ un m’tit peu plus bas
La famille à Reuze-Papa
Le klokespel de la tour
I’ joue pou’ les masquelours
Et sû’ le kiosque y’a un krampeut’
Qui roun’que pou’ les lapeteutes
Et, d’la mairie ; une bande de picheleules
Balance des klippers pou’faire un smeule
Y’a du leut’che, la bringue dans les chapelles
Et y’en a même qui s’amusent à cat’chespèle
L’figueman derrière son mulebat’che
Son deckeneuse, son zwektche, son platche
Au bal, un nècheprout’catelame
Sort du Kursaal faire une fusée dans la traille
Dans la bande, du pénelècre au ript’che-rapt’che
I’ sont cleut’se, tous ensemble i’ font mât’che
I’ saquent n’dans, derrière, devant
l’chantent les mêmes chansons
Sû’Dunkerque, pour faire la Visschersbende
En souv’nir des pêcheurs en Islande
I’faut pas être kloppe des pieds
Faut savoir driver et schnicker
Et surtout avoir la santé
Ou à ta chute t’as qu’à rester !

6.
Carnaval de Dunkerque - Instrumental 2
1:22
7.
Hymne à CÔ-PINARD
3:02

Salut à Co Pinard, salut à ta mémoire,
Là-haut, tout près d’Jean Bart, c’est ta gloire,
Tant d’années à nous guider, tant de masques à aimer,
A c’t’heur’ nous voilà tous en pleurs.

8.
Les Macaronis / Donne un zô /
Manoot'che
1:32

Ah c’qu’ils sont bons quand ils sont cuits les macaronis,
Les macaronis, les macaronis,
Ah c’qu’ils sont bons quand ils sont cuits les macaronis,
Les macaronis quand ils sont cuits,

Ah c’qu’il est beau quand t’es au lit ton macaroni,
Ton macaroni, ton macaroni,
Ah c’qu’il est beau quand t’es au lit ton macaroni,
Ton macaroni, quand t’es au lit.

Donne un zô à ton oncle cô qui r’vient d’Islande,
De son wame t’auras un morceau s’il est bien tendre.
Donne un zô à ton oncle cô qui r’vient d’Islande,
De son wame t’auras un morceau s’il est bien tendre.

As-tu connu ma noot’che, ça c’est un beau p’tit coôtche,
Elle a cassé sa jambe de bois sur l’peristyle de Saint-Eloi.

DISPONIBLE SUR :

Partager via :

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur email